Archives pour l'étiquette transition

4 – Les Municipales – Compte rendu de nos rencontres avec les futurs élus : « Citoyenneté / Solidarité »

Nos propositions de débat : Dans les domaines de la citoyenneté et de la solidarité

  • Associer la population aux décisions importantes par des consultations ou referendum locaux
  • Assurer l’accueil, l’accompagnement et favoriser la réinsertion des personnes en difficulté, ainsi que des personnes étrangères quel que soit leur statut, en veillant particulièrement aux jeunes mineurs
  • Favoriser l’inclusion des personnes les plus éloignées du travail avec une politique locale de l’emploi tournée vers la transition écologique, avec une dimension sociale type territoire « zéro chômeur »
  • Co-construire avec les acteurs concernés une politique associative locale volontariste, permettant à chacune d’évoluer dans des locaux sains ; reconnaître et protéger leur rôle critique

Réponses à nos propositions – LISTE FONTENOY

Dans le domaine de la citoyenneté et de la solidarité

  • Oui, trouver les meilleures manières d’impliquer les habitants pour un débat sur les décisions importantes. Les comités de quartiers mais aussi des commissions intégrant des habitants peuvent être des lieux ce débat (exemple cité en réunion publique avec les associations). Le référendum d’initiative locale peut être utilisé pour des projets vraiment structurants, mais ne pas en faire un moyen systématique de consultation.
  • Oui, absolument. L’accent doit être mis sur l’accompagnement des populations les plus fragiles. Il faut sensibiliser la population et inciter celle-ci à œuvrer dans ce sens. La jeunesse aussi doit être impliquée.
  • Oui. Mais c’est un domaine qui relève de la compétence communautaire. La ville de Barbezieux peut être force de proposition et un travail peut être entamé sur des programmes de type « territoire zéro chômeur ». Travailler avec le CSC pour développer le chantier d’insertion en maraîchage qui peut devenir un levier d’entraînement pour répondre aux questions du chapitre
  • Favoriser la vie associative ne se résume pas à une distribution de subventions : dialoguer avec toutes les associations, qui chacune dans son domaine peuvent être source de propositions, mais aussi relais et critiques des actions municipales. L’expression de leurs besoins doit être entendue et des solutions raisonnables doivent être élaborées en commun. Les critères d’attribution des moyens doivent être connus. Une équipe municipale peut ne pas répondre positivement à des démarches, dès lors que ce refus est clairement motivé.

Réponses à nos propositions – LISTE MEURAILLON

Citoyenneté et Solidarité

  • Les conseils municipaux des enfants et conseil des jeunes permettent des échanges intergénérationnels et une initiation à la citoyenneté. Nous souhaitons les maintenir pour mieux associer la jeunesse barbezilienne à leur commune
  • Les comités de quartiers doivent être des forces de proposition et seront consultés lors des grandes décisions à prendre sur le plan communal. La mise en place de référendum ne parait pas utile sur notre commune en l’état des choses
  • Nous maintiendrons l’accueil des nouveaux barbeziliens afin de leur permettre d’accédeer plus facilement aux services communaux
  • Réinsertion professionnelle actuellement assurée par le chantier du CSC, nous souhaitons également maintenir et développer l’action du CCAS pour les personnes défavorisées
  • Nous souhaitons engager une réflexion plus poussée vers les 4B et les services de l’Etat pour favoriser le retour à l’emploi en nous inspirant de l’initiative prise par la commune de Salles de Barbezieux
  • Politique associative : en cours de mandat, nous avons progressivement entamé la rénovation des locaux associatifs ; pour aller plus loin en ce sens nous souhaitons réaménager l’ancienne poste pour accueillir certaines associations.
  • Nous souhaiterions favoriser la mise en place de certains projets tels qu’une ressourcerie, si une structure associative sérieuse est en mesure d’assurer l’animation du projet.

Analyse du Groupe ATTAC Barbezieux

Citoyenneté, solidarité et social passant par consultation, accueil, réinsertion, emplois tournés vers la transition et politique associative locale.

Les positions sont liées à la continuité de l’une et pour l’autre à une succession . Pour celle actuelle, accueil, CMJ, CME et Comités Quartiers sont là, donc référendum inutile ; la réinsertion c’est le CSC ; on envisage projets retour à l’emploi (voir Salles), rénovation locaux associatifs et ressourcerie. La 2ème, pas opposée à R.I.L. ponctuel, pense compétence CDC plus travail du CSC pour la réinsertion et prône le dialogue constructif avec toutes les associations.

Le social se résume pour les deux à la sauvegarde du commerce. Le maintien des services publics doit être acté avec l’aide des citoyens et pas seulement sous la forme palliative d’une « maison des services».

UNGERSHEIM, village en transition

« Qu’est-ce qu’on attend? » raconte comment une petite ville d’Alsace de  2.200 habitants s’est lancée dans la démarche de transition vers l’après-pétrole en décidant de réduire son empreinte écologique.

image-1

Qui aurait cru que la championne du monde des villes en transition est une commune française ? C’est pourtant Rob Hopkins, fondateur du mouvement de la transition qui le dit ! Bienvenue à Ungersheim !

La transition énergétique et la lutte contre le changement climatique ne se feront pas sans une transformation des comportements de chacun et Continue la lecture