les GILETS JAUNES – le billet d’humeur personnel de François

Avec les gilets jaunes se pose la question de participer ou non à un mouvement sans tête, pas de syndicat, pas de parti politique. et même si quelques uns et notamment les plus nauséabonds tentent d’instrumentaliser celui-ci, ce mouvement dont on cerne mal le sens a pour déclencheur la hausse du carburant. Faut-il en vouloir aux syndicats et aux associations, Attac compris, de ne pas appeler à participer en tant que membre ?

Ils ne sont pas à l’origine, et les revendications sont diverses, parfois contradictoires et manquent de visibilité. Rien n’empêche chaque citoyen de Continue la lecture