3 – Les Municipales – Compte rendu de nos rencontres avec les futurs élus : « Ethique »

Nos propositions de débat : Dans le domaine de l’éthique – prévention, information, transparence.

  • Avoir un maire qui a cette fonction pour seul mandat et n’en effectuera pas plus de deux consécutifs.
  • Proposer la vice-présidence de la commission des finances à un élu minoritaire
  • Créer des instances de débat public ouvert
  • Ne pas utiliser le système de partenariats public-privé
  • Créer une Commission de Contrôle Financier

Réponses à nos propositions – LISTE FONTENOY

  • 🙂
  • La minorité doit pouvoir s’exprimer librement et participer totalement aux décisions. Ainsi une place doit être faite à ceux qui ont envie de travailler de manière constructive, dans un débat fructueux.
  • Les comités de quartier existent déjà, il faut mieux les impliquer dans la vie de la ville et dans l’esprit d’une démocratie participative.
  • Oui, absolument. Le PPP est un mode de contrat qui met les établissements ou les collectivités publics pieds et poings liés dan les mains du privé. Si des investissements sont trop lourds, il vaut mieux retarder le projet, convaincre d’autres partenaires à y participer ou le modifier pour en permettre une réalisation.
  • Ne pas multiplier les instances. Il vaut mieux assurer la pluralité dans la Commission des Finances et garantir la transparence lors des prises de décision.

Réponses à nos propositions – LISTE MEURAILLON

  • Le maire ne fera pas plus de deux mandats
  • Vice présidence à un élu d’opposition, nous y sommes favorables et la commission des finances municipale est une commission de contrôle à proprement parler
  • Nous avons mis en place les comités de quartier, mais également le conseil municipal des enfants et des jeunes, ce qui permet de créer des lieux de débat avec les barbeziliens
  • Les partenariats publics privés sont un des moyens de maintenir un service de qualité supérieur à un moindre coût. La mise en place d’une régie communale des eaux a été débattue, mais n’apportait pas les garanties sanitaires et financières satisfaisantes pour notre commune. Lors de la renégociation de la DSP, nous avons obtenu une baisse du prix de l’eau et BBZX est l’eau la moins chère de Charente. Nous sommes très vigilant sur les conditions et charges liées aux DSP.
  • Nous avons mis en place des panneaux de communication interactifs, rénové le site internet de la mairie et créé une application pour que les citoyens aient accès aux informations communales plus facilement en plus de l’Elan Barbezilien et des flashs info papier traditionnels. Nous souhaitons rendre ces outils de communication encore plus interactifs et intuitifs au cours de la prochaine mandature

Analyse du Groupe ATTAC Barbezieux

Ethique : ouverture du débat public, contrôles, référendums initiés par les électeurs…

Les structures en place sont indiscutables pour les deux. L’un est favorable à la présence de l’opposition dans la Commission Finances (VP), mais avec les Comités de Quartiers, CMJ et CME ne voit pas de sujet local assez important pour un référendum. L’autre veut plus d’implication et de débat par de bons animateurs dans ces instances consultatives.

La réelle participation des citoyens, une démocratie plus directe pouvant infirmer les choix locaux sont refusées.

4 – Les Municipales – Compte rendu de nos rencontres avec les futurs élus : « Citoyenneté / Solidarité »

Nos propositions de débat : Dans les domaines de la citoyenneté et de la solidarité

  • Associer la population aux décisions importantes par des consultations ou referendum locaux
  • Assurer l’accueil, l’accompagnement et favoriser la réinsertion des personnes en difficulté, ainsi que des personnes étrangères quel que soit leur statut, en veillant particulièrement aux jeunes mineurs
  • Favoriser l’inclusion des personnes les plus éloignées du travail avec une politique locale de l’emploi tournée vers la transition écologique, avec une dimension sociale type territoire « zéro chômeur »
  • Co-construire avec les acteurs concernés une politique associative locale volontariste, permettant à chacune d’évoluer dans des locaux sains ; reconnaître et protéger leur rôle critique

Réponses à nos propositions – LISTE FONTENOY

Dans le domaine de la citoyenneté et de la solidarité

  • Oui, trouver les meilleures manières d’impliquer les habitants pour un débat sur les décisions importantes. Les comités de quartiers mais aussi des commissions intégrant des habitants peuvent être des lieux ce débat (exemple cité en réunion publique avec les associations). Le référendum d’initiative locale peut être utilisé pour des projets vraiment structurants, mais ne pas en faire un moyen systématique de consultation.
  • Oui, absolument. L’accent doit être mis sur l’accompagnement des populations les plus fragiles. Il faut sensibiliser la population et inciter celle-ci à œuvrer dans ce sens. La jeunesse aussi doit être impliquée.
  • Oui. Mais c’est un domaine qui relève de la compétence communautaire. La ville de Barbezieux peut être force de proposition et un travail peut être entamé sur des programmes de type « territoire zéro chômeur ». Travailler avec le CSC pour développer le chantier d’insertion en maraîchage qui peut devenir un levier d’entraînement pour répondre aux questions du chapitre
  • Favoriser la vie associative ne se résume pas à une distribution de subventions : dialoguer avec toutes les associations, qui chacune dans son domaine peuvent être source de propositions, mais aussi relais et critiques des actions municipales. L’expression de leurs besoins doit être entendue et des solutions raisonnables doivent être élaborées en commun. Les critères d’attribution des moyens doivent être connus. Une équipe municipale peut ne pas répondre positivement à des démarches, dès lors que ce refus est clairement motivé.

Réponses à nos propositions – LISTE MEURAILLON

Citoyenneté et Solidarité

  • Les conseils municipaux des enfants et conseil des jeunes permettent des échanges intergénérationnels et une initiation à la citoyenneté. Nous souhaitons les maintenir pour mieux associer la jeunesse barbezilienne à leur commune
  • Les comités de quartiers doivent être des forces de proposition et seront consultés lors des grandes décisions à prendre sur le plan communal. La mise en place de référendum ne parait pas utile sur notre commune en l’état des choses
  • Nous maintiendrons l’accueil des nouveaux barbeziliens afin de leur permettre d’accédeer plus facilement aux services communaux
  • Réinsertion professionnelle actuellement assurée par le chantier du CSC, nous souhaitons également maintenir et développer l’action du CCAS pour les personnes défavorisées
  • Nous souhaitons engager une réflexion plus poussée vers les 4B et les services de l’Etat pour favoriser le retour à l’emploi en nous inspirant de l’initiative prise par la commune de Salles de Barbezieux
  • Politique associative : en cours de mandat, nous avons progressivement entamé la rénovation des locaux associatifs ; pour aller plus loin en ce sens nous souhaitons réaménager l’ancienne poste pour accueillir certaines associations.
  • Nous souhaiterions favoriser la mise en place de certains projets tels qu’une ressourcerie, si une structure associative sérieuse est en mesure d’assurer l’animation du projet.

Analyse du Groupe ATTAC Barbezieux

Citoyenneté, solidarité et social passant par consultation, accueil, réinsertion, emplois tournés vers la transition et politique associative locale.

Les positions sont liées à la continuité de l’une et pour l’autre à une succession . Pour celle actuelle, accueil, CMJ, CME et Comités Quartiers sont là, donc référendum inutile ; la réinsertion c’est le CSC ; on envisage projets retour à l’emploi (voir Salles), rénovation locaux associatifs et ressourcerie. La 2ème, pas opposée à R.I.L. ponctuel, pense compétence CDC plus travail du CSC pour la réinsertion et prône le dialogue constructif avec toutes les associations.

Le social se résume pour les deux à la sauvegarde du commerce. Le maintien des services publics doit être acté avec l’aide des citoyens et pas seulement sous la forme palliative d’une « maison des services».